Actualités

Vieillissement de la population. Des mesures, mais pas avant l’été

Mise en ligne 13/04/2018 Santé Dossier Actualités

Le gouvernement lance se feuille de route sur la question sensible du vieillissement de la société, mais ne promet des mesures que pour cet été alors que deux députées, dont une de la majorité, donnent raison au personnel des Ehpad en crise.
La ministre des Solidarités et de la Santé a annoncé un train de mesures en faveur des personnes âgées. Sur la question pourtant urgente et souvent différée de l’accompagnement du vieillissement et de la prévention de l’autonomie, la ministre s’appuiera sur la feuille de route du gouvernement qui devait être présentée fin mars 2018. Les priorités doivent notamment porter sur la prévention de la perte d’autonomie, le soutien aux aidants, la qualité de la prise en charge des personnes âgées à domicile et en établissement, la qualité des soins qui leur sont apportés. Mais il faudra attendre encore quelques mois car c’est, explique le gouvernement, sur « la base des objectifs prioritaires qui seront arrêtés dans cette feuille de route », qu’une « concertation sera ouverte pour déterminer, d’ici l’été, les actions et mesures précises à engager dès cette année. » La France compte 1,5 million de personnes de 85 ans et plus, rappelle le ministère de la Santé. A l’horizon 2050, les plus de 85 ans seront 4,8 millions.
Crise des Ehpad
Cette communication intervient en pleine crise des établissements d’hébergement pour personnes âgées dépendantes (Ehpad) dont les personnels expriment, avec l’appui de leur hiérarchie, leur ras-le-bol. Ils réclament au gouvernement des effectifs supplémentaires et des moyens nécessaires à la prise en charge dans de bonnes conditions des personnes âgées. Le 14 mars dernier, un rapport parlementaire déposé par une députée La France insoumise, Caroline Fiat, et une députée La République en marche, Monique Iborra, reconnaissait la profonde crise que traversent ces établissements et préconisait de doubler le taux d’encadrement. Soit plus de 200 000 recrutements pour 7 à 10 milliards d’euros. « On ne peut plus admettre que des personnes âgées ne soient pas douchées régulièrement », que leurs repas soient expédiés, résume Mireille Stivala (CGT) au nom de neuf autres syndicats (FSU, Fédération autonome Fonction publique, CFDT, CFE-CGC, CFTC, FO, Solidaires, Union fédérale action sociale et Unsa) et de l’association des directeurs au service des personnes âgées (Ad-Pa). Ce mouvement qui a moins mobilisé qu’en début d’année a été reçu par Agnès Buzyn le 15 mars : celle-ci a reconnu « la légitimité des attentes », a rapporté le pré¬sident de l’Ad-Pa, Pascal Champvert, mais elle dit ne pas pouvoir répondre à toutes les attentes en raison de contraintes budgétaires. (Avec AFP).

Crédit photo : © Katarzyna Bialasiewicz photographee.eu

// A LA UNE

Mise en ligne 17/09/2018

Numérique : un plan pour les exclus

Mise en ligne 16/09/2018

Label handicap ?

Mise en ligne 15/09/2018

MDPH : enquête de satisfaction

// Toutes les actualités

Accédez à tous les articles

// Articles associés

Mise en ligne 08/09/2018

Encore une réforme injuste

Mise en ligne 06/09/2018

Aeras : oubli de taille

Mise en ligne 21/08/2018

Glyphosate : ça bouge ?

Mise en ligne 06/04/2018

BULLDOZER

Mise en ligne 22/11/2016

Lombalgies en hausse

Mise en ligne 17/09/2018

Numérique : un plan pour les exclus

Mise en ligne 16/09/2018

Label handicap ?

Mise en ligne 15/09/2018

MDPH : enquête de satisfaction

// Newsletter

S'inscrire à la newsletter

Recherche

Formulaire de contact