Actualités

Emploi des personnes handicapées : un plan de relance de 100 millions

Mise en ligne 27/08/2020 Actualités Vos droits Emploi Handicap

Le gouvernement souhaite soutenir l’emploi des personnes en situation de handicap en injectant 100 millions d’euros, pour faire face à la crise.

Plan de relance
Un plan de relance de 100 millions d’euros pour l’emploi des personnes en situation de handicap. C’est ce que vient d’annoncer le gouvernement à la suite des universités d’été du Conseil national consultatif des personnes handicapées (CNCPH). Le Premier ministre, Jean Castex, ainsi que la secrétaire d’Etat chargée des Personnes handicapées, Sophie Cluzel, y ont participé.

100 millions d’euros
Il s’agit d’une aide exceptionnelle pour favoriser le recrutement des travailleurs handicapés dans le secteur privé. Cette décision s’inscrit dans le cadre du plan de relance global de l’économie que s’apprête à diffuser le gouvernement. Un plan de 100 milliards d’euros dont 40 proviendraient de l’Union européenne (si les Européens se mettent finalement d’accord).

Emploi des personnes en situation de handicap
Les deux ministres ont souligné le léger mieux (avec des nuances) sur le front de l’emploi des personnes handicapées constaté en 2019. Ils souhaitent que cette crise sanitaire ne vienne pas freiner cette « dynamique positive ». Le taux de chômage des personnes en situation de handicap reste néanmoins deux fois plus élevé que celui de la population générale. Quand on sait que les périodes de crise touchent plus gravement les populations en difficulté, il y a de quoi être inquiet pour l’avenir… Ainsi que le souligne le récent sondage Agefiph/Ifop.

Sérieuses craintes pour l’emploi
« "La dégradation de l’emploi s’est concentrée sur les plus précaires", souligne l’Insee » citée par le Monde (abonnés). Or, la population handicapée est majoritairement peu qualifiée et l’intérim, qui s’est littéralement effondré en mars, "est un de nos leviers de retour à l’emploi", précise Mme Cappelle », déléguée générale de Cheops.

Gouvernement
Dans ce contexte, le gouvernement a donc décidé de « dynamiser l’emploi des personnes en situation de handicap, exposés également fortement aux aléas du marché de l’emploi dans ce contexte inédit, à travers une aide exceptionnelle de 100 millions d’euros. » Sur le même modèle que celui de l’aide au recrutement des moins de 26 ans, précise le communiqué de presse, mais sans limite d’âge.

Crise
Dans le détail, c’est la prime de 4 000 euros pour l'embauche d'un jeune de moins de 26 ans, indique notre confrère Les Echos, qui va être étendue à l’embauche de toute personne en situation de handicap sans limite d'âge. Elle concerne tout contrat de travail signé entre le 1er septembre 2020 et le 28 février 2021. Cette aide touche les CDI comme les CDD de plus de trois mois (pour un salaire de deux Smic maximum). Elle cible les salariés et salariées qui ont obtenu la reconnaissance de travailleur handicapé. Selon Sophie Cluzel, elle pourrait bénéficier à 30 000 personnes. Cette aide est cumulable avec tout autre dispositif dont les aides de l’Agefiph.

Pierre Luton
© shocky - stock.adobe.com

Recherche

Formulaire de contact