Vos droits

Agriculteurs : tumeurs cérébrales reconnues

Deux agriculteurs, décédés de tumeur cérébrale, ont été reconnus en maladie professionnelle, en lien avec des pesticides, en 2020.

Tumeurs cérébrales
Les tumeurs cérébrales de deux agriculteurs décédés ont été reconnues en maladies professionnelles en 2020. La première décision, notifiée en janvier 2021, précise l’avocate Hermine Baron, remonte au 10 décembre 2020 et a été rendue par le tribunal judiciaire de Rennes.

Deux agriculteurs
A cette occasion, il a été rappelé qu’une même pathologie avait été reconnue, cette fois-ci, via un comité régional de reconnaissance des maladies professionnelles (CRRMP), en février 2020. En effet, cette forme grave de cancer n’est pas inscrite dans un tableau de maladie professionnelle. Et même si la première affaire a bénéficié d’une erreur de procédure (les délais n’ayant pas été respectés, le caractère professionnel de la maladie de la victime a été implicitement reconnu), ces reconnaissances sont si exceptionnelles qu’elle méritent d’être soulignées.

Maladie professionnelle
A sa connaissance, l’avocate du  Collectif de soutien aux victimes des pesticides de l’Ouest, Hermine Baron, évoque six dossiers, dont celui jugé à Rennes et trois décisions de CRRMP. Claire Bourasseau de l’association Phytovictimes, souligne la sous-reconnaissance importante des maladies professionnelles. « Il faut dire que beaucoup de gens ignorent qu’ils peuvent réclamer une reconnaissance y compris en tant qu’ayant-droit ». Car, malheureusement, ces pathologies du cerveau ont un pronostic vital défavorable à court terme.

Reconnus
Pour sa part, la Mutualité sociale agricole (MSA), a dénombré « 12 cas de tumeurs malignes de l’encéphale ayant fait l’objet d’un passage en CRRMP » entre 2014 et 2020, « la plupart du temps sans aboutir », souligne Ouest-France.

Pesticides
Par ailleurs, concernant les seules maladies professionnelles reconnues (avec tableau professionnelle), la MSA recense, en 2016, seulement 10 cas reconnus et indemnisés en lien avec les phytosanitaires et pesticides (maladie de Parkinson et hémopathies malignes).  0,6 % de toutes les maladies professionnelles des salariés agricoles !

CRRMP
Le CRRMP qui est intervenu dans le second cas, en février 2020, a, lui, bien établi le lien direct et essentiel entre la maladie et l’activité professionnelle de l’assuré. Il a constaté « une exposition directe aux produits phytosanitaires tout au long de la carrière professionnelle, comprenant notamment viticulture et culture de prairie.». Et de conclure : « De la littérature scientifique récente, il ressort qu’une telle exposition est associée à un sur-risque de développer un gliome cérébral. »

Agrican
Selon l’étude Agrican, « les analyses ont permis de montrer une association entre les tumeurs du système nerveux central et le travail au contact des porcs ou de certaines cultures, telles que le tournesol, les betteraves et les pommes de terre pour les méningiomes et les prairies pour les gliomes. » Cette étude est la « plus grande au monde conduite sur les cancers en milieu professionnel agricole ». Elle concerne environ 180 000 affiliés de la Mutualité sociale agricole (MSA),.

Risques
Même si dans cette étude, aucun excès n’a été détecté à ce stade au sein de la cohorte comparativement à la population générale, elle précise que « les utilisateurs de pesticides avaient en moyenne deux fois plus de risque de développer une tumeur du système nerveux central que les autres participants de la cohorte ».

Pierre Luton
© Scarabea - stock.adobe.com

Recherche

Formulaire de contact