Idées

DÉCALAGE

Mise en ligne 06/11/2017 Idées

La société civile devait être cœur de ce quinquennat et du renouveau de la politique. Pourtant, les associations ont connu, ces derniers mois, des votes ou annonces défavorables, remettant en cause l’existence même de nombre d’entre elles, impuissantes face à une Assemblée nationale et un gouvernement visiblement fermés à tout dialogue. Ainsi, les associations ont subi, en premier lieu, la baisse des dotations régionales, qui vont se traduire naturellement par l’accélération de la diminution des subventions. C’est ensuite, la fin de la réserve parlementaire, qui permettait chaque année de financer des actions associatives, venant le plus souvent combler des décennies de lacunes, voire de désengagements progressifs ou brutaux des politiques publiques. Le clientélisme auquel a pu parfois donner lieu l’utilisation de cette réserve a conduit à sa suppression annoncée, au mépris de l’impact réel sur le monde associatif.

Sans emploi

Par ailleurs, la réduction drastique des contrats aidés, a été extrêmement plus brutale. Ces contrats, bien qu’imparfaits, offrent la possibilité à des travailleurs éloignés de l’emploi d’accéder à un emploi, leur donnant ainsi une expérience professionnelle ainsi qu’une formation. Mais cette réduction impacte aussi directement le milieu associatif. Si les associations reposent sur le bénévolat et l’engagement citoyen formidable de millions de personnes, elles ont aussi besoin de moyens salariés et constituent le principal secteur d’emploi des plus jeunes ou des séniors, en difficulté sociale. Sans cette aide, elles ne pourront plus le faire. Elles vont donc réduire leur activité, stopper les actions prévues et lancer collectivement un grand plan social. Certes, le gouvernement est un peu revenu sur l’importance de cette réduction, mais à peine. Certes, il annonce que cette réduction sera compensée par le lancement d’un grand plan de formation massif. Mais dès à présent, les personnes concernées se retrouvent sans emploi et n’accèdent à aucune formation.

Trompe l’œil

Dernière annonce en date, la revalorisation de l’allocation aux adultes handicapés. Plus forte revalorisation depuis ces dernières années, nous aurions aimé la saluer comme un signe encourageant, même si elle ne va quand même pas permettre à ses bénéficiaires de dépasser le seuil de pauvreté. Impossible ! Car cette revalorisation s’accompagne d’une modification des critères de calcul ainsi que de la fusion des deux compléments, ce qui revient à la neutraliser pour des milliers de bénéficiaires. On retiendra que toutes ces décisions ont été prises de manière brutale et sans aucune concertation avec les acteurs concernés. D’un dialogue promis nous sommes passés à un monologue subi. Nous ne sommes qu’à 5 mois de l’élection, le gouvernement peut donc encore inverser la tendance.

// A LA UNE

Mise en ligne 11/12/2017

Don de jour de congés aux aidants

Mise en ligne 09/12/2017

INRS : baisse de budget ?

Mise en ligne 08/12/2017

« Sécu » : budget adopté

// Toutes les idées

Accédez à tous les articles

// Articles associés

Mise en ligne 06/10/2016

Primaires

Mise en ligne 18/09/2016

Revenu universel

// Newsletter

S'inscrire à la newsletter

Recherche

Formulaire de contact