Actualités

Grand débat : les plus «fragiles» veulent se faire entendre

Les minimas sociaux ne permettent plus de vivre dignement. Les élus, les hauts fonctionnaires notamment devraient effectuer un « stage » de pauvreté pour comprendre le quotidien des personnes touchées. Ces réclamations ont été entendues au sein du Conseil économique, social et environnemental (Cese) le 11 mars 2019.

Le Cese avait invité plusieurs associations et représentants de personnes en situation de fragilité dans le cadre du Grand débat. De l’aveu même du gouvernement, les personnes en situation de fragilité ne sont pas forcément celles qui sont le plus représentées ni les plus entendues. La Fondation de l’Armée du salut, l’Union interfédérale des œuvres et organismes privés sanitaires et sociaux (Uniopps) et la Fédération des acteurs de la solidarité étaient présentes.

 

Respecter la loi
C’est le leitmotiv des associations de personnes en situation de handicap qui désespèrent de voir de grandes lois non appliquées, voire transformées. Des années après leur promulgation. Sur l’accessibilité notamment, le compte n’y est pas. Les personnes concernées réclament en outre un revenu d’existence individuel afin de préserver leur autonomie. Parmi les autres revendications entendues au Cese, on retrouve sans surprise le fait de ré-augmenter le montant des aides aux logements et d’accroître la participation citoyenne aux décisions publiques

Fractures et transitions
«Retrouver la confiance» et «faire Nation solidaire », semble leur répondre le Cese qui a publié son avis « Fractures et transitions : réconcilier la France », le 12 mars. Selon cette assemblée, la « société française est traversée de lignes de faille profondes, entre les riches et les pauvres, entre les inclus et les exclus, entre ceux qui bénéficient d'un monde plus ouvert et ceux qui se sentent enfermés là où ils sont, entre ceux qui décident et ceux pour qui on décide ». Le Cese préconise entre autres un « contrat social refondé » qui passe par la participation des salariées et salariés aux décisions dans les instances de gouvernance de l’entreprise et par la formalisation de l’expression des salariée set salariés sur le travail. Il rappelle la nécessaire « revalorisation des pensions de retraite et des prestations sociales et familiales » qui « doit prendre en compte l'inflation et les salaires, en veillant, concernant les retraites, à ce que le système demeure pérenne et soutenable. » Enfin, le Conseil souhaite développer « la participation des salariées et salariés, qui sont les mieux à même de parler de leur travail, des conditions de travail et de leur amélioration ainsi que des questions de santé au travail, le tout participant à l'amélioration de la qualité de vie au travail, en lien avec leurs représentantes et représentants. »

Revalorisations
Des demandes en résonnance avec les revendications formulées depuis plusieurs semaines sur le site de la Fnath par plus de 300 participants. Les accidentés du travail souhaitent majoritairement la revalorisation des rentes, pensions et minimas sociaux. Ils souhaitent une « indemnisation à 100 % » en cas de faute inexcusable, notamment, et s’insurgent contre la facilitation des licenciements pour inaptitude, en lien avec la médecine du travail. Ils dénoncent aussi « le peu de contrôle de la bonne application des règles en matière de sécurité ». Ils demandent enfin la reconnaissance du burn-out en maladie professionnelle et la fin du parcours du combattant pour la grande majorité des victimes de maladies professionnelles qui ont face à eux les caisses de sécurité sociale et les employeurs…

PLuton

©  Jonathan Stutz  - stock.adobe.com

// Toutes les actualités

Accédez à tous les articles

// Articles associés

Mise en ligne 21/11/2019

Emploi des personnes handicapées

Mise en ligne 21/11/2019

Emploi des personnes handicapées

Mise en ligne 23/04/2018

Revoir l’indemnisation des victimes

Mise en ligne 21/10/2019

AAH : augmentation et baisse

Mise en ligne 04/11/2019

Complémentaire santé solidaire

Mise en ligne 21/11/2019

Emploi des personnes handicapées

// Newsletter

S'inscrire à la newsletter

Recherche

Formulaire de contact