Actualités

Audiovisuel français : « quasi absence des personnes handicapées »

Mise en ligne 01/10/2020 Actualités Handicap

Le Conseil supérieur de l’audiovisuel (CSA) a présenté son baromètre annuel de la diversité, le 29 septembre 2020. Piètres résultats et invisibiltés au programme !

Conseil supérieur de l’audiovisuel
Le cru n’est pas bon. Et aussi médiocre que les années passées ! La proportion des personnes en situation de handicap n’est que de 0,7 % sur nos chaînes de télé. Le même pourcentage qu’en 2019. Le Conseil supérieur de l’audiovisuel (CSA) a présenté son baromètre annuel de la diversité, le 29 septembre 2020.

Quasi absence des personnes handicapées 
En 2019, les personnes en situation de handicap ont été perçues comme des hommes « blancs » de peau, âgés de 35 à 49 ans. Et inactifs. Cette sous-représentation perdure en contradiction avec les données officielles. 12 millions de Français sont en situation de handicap (environ 20 % de la population). En outre, ce baromètre souligne une ignorance des diversités du handicap, l’image de l’homme en fauteuil roulant étant largement diffusée dans la société.

graphique-csa-audiovisuel-barometre-annuel-2020-quasi-absence-personnes-handicapees-fnath-pluton-pierre-luton.jpgsources : Collections CSA

Invisibilités
Les résultats obtenus dans le dernier baromètre « montrent que le handicap moteur représente 54 % des handicaps perçus à l’écran, en forte augmentation par rapport à 2018 où il ne pesait que pour 26 % des personnes indexées, commente le CSA. Le nanisme est visible pour 3 % (contre 19 % en 2018), les handicaps mentaux ou psychiques  pour 7 % et les handicaps visuels ou auditifs pour 8 %. Or, selon les chiffres officiels, parmi les Français handicapés, 9,6 millions auraient un handicap invisible, 1,5 millions seraient atteints d’une déficience visuelle et 850 000 auraient une mobilité réduite. »

Diversité
Maigre consolation, il n’y a pas que le handicap qui soit mal traité. Nos écrans ne reflètent pas vraiment la diversité de notre pays. Les catégories socioprofessionnelles dites « supérieures » (CSP+) sont toujours surreprésentées. Dans ce baromètre, les personnes en situation de précarité ne pèsent que pour 0,8 %. Les jeunes comme les plus âgés sont peu visibles. Et la représentation des territoires n’est pas conforme à la réalité.

CSA
Le CSA note néanmoins une « présence améliorée dans les fictions, notamment dans les séries quotidiennes emblématiques », comme « Plus belle la vie », « Les bracelets rouges », « Good Doctor », « Cain », « Vestiaires », « Un si grand soleil », « Plus belle la vie », « Dragon par-delà les rives ». Mais aussi « Demain nous appartient »...

Pierre Luton
© Prostock-studio - stock.adobe.com

Recherche

Formulaire de contact