Actualités

Handicap : plus de visibilité à la télévision ?

Mise en ligne 12/12/2019 Actualités Vos droits Handicap

L’Etat a signé, le 3 décembre 2019, avec plusieurs groupes audiovisuels une charte élaborée par le Conseil supérieur de l’audiovisuel (CSA) qui vise à rendre le handicap plus visible et mieux visible à la télévision.

Plusieurs groupes audiovisuels
Parmi les principaux signataires on retrouve : France Télévision, Radio France, Média Monde, TF1, Canal +, M6, NRJ, Next Radio, L’Equipe, Lagardère News…, ainsi que l'Etat.

Signature d’une charte
Ne pas assigner les personnes handicapées à leur handicap, changer le regard, partager les bonnes pratiques , utiliser les mots justes, évaluer les résultats, tels sont les engagements listées dans cette charte divisée en trois thèmes : valoriser les parcours individuels des personnes handicapées dans leur diversité, donner la parole aux personnes handicapées pour parler d’autres sujets que leur handicap, présenter le handicap de façon positive et inclusive et pas seulement compassionnelle.

Télévision
Les signataires s’engagent donc « à faire leurs meilleurs efforts, en fonction de la ligne éditoriale de leur(s) service (s) »pour :

  • prendre, dans le cadre des lettres d’engagements qu’elles transmettent annuellement au CSA sur le fondement de la délibération du 10 novembre 2009, des initiatives spécifiques en vue d’améliorer la présence des personnes handicapées sur leurs antennes ; 
  • que l’amélioration de cette présence concerne tous les types de programmes, en privilégiant ceux relatifs à l’information mais aussi ceux qui témoignent des préoccupations de la société contemporaine au travers de récits fictionnels ; 
  • prendre en compte la diversité des handicaps à l’antenne : mental (ou déficience intellectuelle), auditif, visuel, moteur, autistique, psychique, etc. ; 
  • aborder les handicaps quels que soient les stades de la vie, y compris lorsqu’ils concernent la petite enfance.

Handicap
En 2017, le Baromètre de la diversité du CSA indiquait que le taux de personnes perçues comme handicapées demeurait particulièrement faible à la télévision, soit 0,6 % des personnes. Un pourcentage qui ne reflète absolument pas leur place dans la société.

Plus de visibilité ?
Cette charte est destinée à remédier à ce dysfonctionnement. Comme le souligne le CSA, « les médias audiovisuels jouent un rôle important dans la construction des mentalités et participent à la formation des opinions. Ils peuvent avoir un rôle significatif pour changer le regard et véhiculer des visions non stéréotypées. » La France est signataire de la convention des Nations unies sur les droits des personnes handicapées. Celle-ci souligne que l’accès à l’information, à l’expression et à la communication sont considérées comme des droits fondamentaux dans une société qui se veut inclusive. 

Pluton
© Atlantis - stock.adobe.com

Recherche

Formulaire de contact